Actualités
décembre 2021

Henri d’Ormesson : l’expertise immobilière en héritage

Pendant plus de 45 ans à la tête du Cabinet d’Ormesson, cet homme charismatique au tempérament bien trempé, à la formule imagée et toujours empreinte d’humour, a su forger une solide réputation qui va au-delà d’un célèbre nom de famille.

Il se décrivait lui-même comme un artisan de la transaction immobilière, qu’elle soit urbaine ou rurale, Henri d’Ormesson savait en effet tisser des relations humaines autour de son métier. Doté d’un véritable savoir-faire, homme de communication, Henri d’Ormesson  a construit son cabinet autour d’une solide réputation dans l’immobilier de prestige et de biens ruraux.

Henri d’Ormesson s’est éteint en ce début d’année 2021, en laissant derrière lui une vie consacrée à son travail en ayant pris soin de « distiller » à ses enfants les clés d’un métier de passionné. Transmission réussie pour Sophie et Charles d’Ormesson, à l’œuvre depuis longtemps et désormais aux commandes.

« Le cabinet, c’est ma vie !»

Henri d’Ormesson est né le 24 juillet 1952. Issu d’une famille très ancrée dans le monde rural, le jeune homme montre très vite des prédispositions à la gestion de propriétés forestier, agricoles et cynégétiques. Formé dans un grand cabinet d’expertise une fois diplômé de l’Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole (l’IHEDREA), Henri d’Ormesson décide de voler de ses propres ailes rapidement. En 1975, il crée le Cabinet d’Ormesson et se spécialise dans la transaction et l’expertise de terres agricoles, de forêts et de châteaux. Il adhère d’ailleurs dès sa création à la Chambre des Experts Immobiliers de France, Institut auprès duquel il a été fidèle en presque 50 ans de carrière ! Car la fidélité est bien un terme qui caractérise l’homme. Fidélité aux personnes qui l’ont forgé ainsi qu’aux valeurs sur lesquelles il a basé sa vie : loyauté, professionnalisme, discrétion et respect du patrimoine qu’on lui confie qu’il soit bâti ou terrien.

Henri d’Ormesson s’est éteint alors qu’il était encore très investi dans les affaires du cabinet, mais il avait pris soin de travailler sur chaque dossier en étroite collaboration avec ses deux enfants : Sophie et Charles d’Ormesson, intégrés à l’entreprise depuis une dizaine d’années. Une transmission anticipée qui assure la pérennité du Cabinet d’Ormesson.

Une transmission minutieusement orchestrée

Sophie et Charles d’Ormesson le rappellent avec émotion : « notre père cultivait avec chacun de ses enfants, une part de lui-même qu’il a su transmettre tout au long de sa vie ». Henri d’Ormesson a en effet construit sa vie, y compris professionnelle autour de ses enfants. C’est pourquoi le cabinet tourne aujourd’hui à plein régime. « Il n’y a pas eu de temps de pause car tous les dossiers gérés par notre père l’étaient en binôme avec l’un de nous » précise Sophie Présidente du Cabinet d’Ormesson. « Avec Charles, Directeur Général, nous travaillons dans une véritable continuité des dossiers et du suivi de nos clients. »

Le binôme est ainsi constitué de la sœur et du frère, tous deux imprégnés des valeurs du cabinet, tout en amenant leur valeur ajoutée. Sophie d’Ormesson, en charge de la relation avec les institutions et instances, de l’expertise et de l’administratif, met un point d’honneur à ne rien laisser au hasard, son œil aiguisé sur les dossiers faisait d’ailleurs la fierté de son père. Sur le terrain depuis plus de 15 ans, elle est également gérante d’une société de chasse.

Quant à Charles d’Ormesson, en digne héritier de son père duquel il a hérité de réelles qualités relationnelles, est en charge du développement commercial et marketing, des expertises et des transactions du cabinet depuis plus de 10 ans.

Pour Sophie comme pour Charles d’Ormesson, la perpétuité du Cabinet d’Ormesson ne fait aucun doute. Leurs partenaires en sont d’ailleurs convaincus et ont su leur renouveler leur confiance.

Bravo Henri d’Ormesson pour ce passage de relai sans fautes !

Portrait de gauche à droite d'Henri d'Ormesson, Sophie d'Ormesson et Charles d'Ormesson