Actualités
février 2024

La forêt attire toujours plus d’investisseurs

Biodiversité, besoin d'espaces verts, prise de conscience des changements climatiques, diversité patrimoniale, toutes ces motivations se concrétisent par l'achat d'une forêt.

« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants » Antoine de Saint Exupéry

Cette citation résonne davantage dans la tête des Français. Avec, la demande de bois en constante augmentation, en raison de la croissance démographique et du développement économique dans de nombreux pays, l’investissement forestier séduit de plus en plus et les prix des forêts françaises continuent de progresser en 2023..

La forêt est un produit rare et durable

L’achat d’une forêt est pour certain l’investissement de toute une vie. Il faut être patient car les forêts de plus de 100 ha représentent une centaine de transactions par an, soit 30 % des surfaces échangées en France.

L’investissement forestier est un placement durable et responsable car la forêt contribue à la protection de l’environnement et favorise la biodiversité. La gestion d’une forêt est durable et adopte des pratiques sylvicoles responsables. Les outils de gestion sont parfaitement encadrés par un Plan Simple de Gestion.

Ce document est obligatoire pour toutes surfaces de plus de 25 hectares. Il engage le propriétaire à gérer sa forêt « en bon père de famille » pour une durée comprise entre dix et vingt ans.

Le but du sylviculteur est de maintenir le plus longtemps possible un optimum de production. Il travaille en fonction des peuplements et du changement climatique. Il décapitalise le stock s’il considère que le volume sur pied est trop important. Dans le cas contraire, il capitalise en maintenant un prélèvement équivalent à l’accroissement lorsqu’il considère que l’équilibre est satisfaisant.

Qui sont nos clients ?

Notre clientèle est internationale, elle est composée :

  • D’investisseurs privés. personnes physiques, groupements forestiers, grandes familles françaises et européennes. Ce sont des connaisseurs de ce marché depuis plusieurs générations et parfois plusieurs siècles !
  • Des institutionnels. leur présence et leur implication s’intensifient au cours des dernières années. Ainsi, la forêt française se professionnalise au travers de famille d’investisseurs ou de sociétés en besoin de carbone.
  • De nouveaux acteurs émergeant. Généralement issus du milieu urbain et de start-up, cette nouvelle clientèle est à la recherche de contribution au bien être pour la planète. Ce profil type n’achète pas forcément pour des besoins fiscaux mais pour favoriser la biodiversité et accompagner les changements climatiques dans nos forêts françaises.

Comment vendre sa forêt ?

Notre cabinet est spécialisé depuis plus de 45 ans dans la transaction forestière. Nous vendons et achetons des forêts pour des clients privés ou institutionnels.

Le prix d’une forêt suit l’évolution du cours du bois et surtout de la demande nationale et internationale.

La mise en vente d’une forêt doit être prise avec précaution. Elle passe avant tout par une relation de confiance entre les intervenants. La valorisation de l’actif est indispensable et dans certains cas un inventaire est parfois nécessaire. Après avoir obtenu l’accord sur un prix de vente, il faut faire un choix de commercialisation soit par la signature d’un mandat de vente classique ou soit d’un mandat par appel d’offre.

La vente par appel d’offre en forêt s’est beaucoup développée depuis deux ans. Le Cabinet d’Ormesson a créé le modèle du cahier des charges en janvier 2022, utilisé et reconnu aujourd’hui pour cette méthode de commercialisation. L’appel d’offre a un avantage certain résumé ici : il maximise le prix,  définit à l’avance  le calendrier du process et vérifie la  solvabilité de l’acquéreur.

Mais le dossier doit être irréprochable sur tous les points. La moindre faille peut venir perturber le processus de vente. C’est la raison pour laquelle ce mode de commercialisation doit être pris avec sérieux et compétence (relation avec notaires référents, rédaction d’un cahier des charges précis, mandat de vente par appel d’offre)…

A noter également, quelques institutionnels et particuliers ne souhaitent pas participer dans les transactions par appel d’offre et certaines forêts se vendent mieux à l’amiable. Il faut donc savoir prendre conseil pour choisir le meilleur mode de commercialisation afin d’optimiser son prix de vente.

Pour expertiser, acheter ou vendre une forêt, prenez contact avec le Cabinet d’Ormesson – 01.41.43.04.75 – cabinet@henridormesson.com – Formulaire en ligne

Quelques exemples de transactions forestières réalisées par le Cabinet d’Ormesson